Axel Springer vs Adblock Plus : enfin une victoire !

Souvenez vous du groupe Axel Springer qui, furieux, avait tenté une action en justice contre Adblock Plus. L’intention était louable mais le résultat sans surprise ;(

« Le tribunal de Cologne, en Allemagne, a tranché : le logiciel Adblock Plus, le bloqueur de publicités de la société Eyeo, ne viole ni les lois sur la concurrence, ni le droit d’auteur. Et il ne profite pas d’une position dominante sur le marché. Il a ainsi rejeté les arguments apportés par le groupe de presse allemand Axel Springer, à l’origine de la plainte. »

 Il y a quelques semaine le groupe a donc pris une grosse décision en bloquant la consultation de bild.de aux utilisateurs d’adblockers

Le premier bilan est très encourageant : 2/3 des lecteurs de Bild.de utilisant un adblocker l’ont désactivé afin de pouvoir continuer à consulter le site. Pour rappel, les internautes devaient se délester de la somme de 2.99€ pour consulter le site sans publicité.

Le PDG d’Axel Springer, Mathias Döpfner, vient en effet de révéler que « plus des deux tiers des utilisateurs concernés avaient désactivé leur adblocker ». Le ratio des lecteurs se passant de la publicité est ainsi tombé de 23% à un chiffre inférieur à 10%. Sur les deux premières semaines qui ont suivi la mise en place de ce « mur » par Bild.de, ce sont ainsi 3 millions de « visites marketables » supplémentaires qui ont été observées.

Enfin une victoire contre les Adblockers à la politique contestable ayant pour la plupart retourné leur veste au moment le plus opportun 😉

Les autres sites médias vont-ils s’engouffrer dans la brèche ?

Reste maintenant à voir qui osera s’engouffrer dans la brèche et adopter la même stratégie. L’action de ce groupe est courageuse mais sonnera de nouveau comme un coup d’épée dans l’eau si personne ne vient la soutenir. Je sais, c’est plus facile à dire qu’a faire.

Le groupe a également annoncé qu’il augmentait ses prévisions de revenus pour 2015, ses ventes publicitaires online étant supérieures aux attentes. Le chiffre d’affaires d’Axel Springers’est ainsi établi à 795,4 millions d’euros pour le troisième trimestre, en croissance de 7,3%, quand le bénéfice opérationnel atteint 129 millions d’euros (en croissance de 32%).

Le groupe, qui vient d’annoncer l’acquisition de Business Insider moyennant 343 millions de dollars, est par ailleurs revenu sur l’échec du rachat du Financial Times.

Pour rappel, Axel Springer c’est (pour le web uniquement) aufeminin.com, marmiton.com, seloger.com, autoreflex.com  et une audience Web totale qui s’élève à 200 millions de lecteurs

 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *